Diogo Vaz est une des nombreuses plantations de cacao à São Tomé. Vous voulez en savoir plus sur le cacao et savoir pourquoi on appelle São Tomé-et-Principe les « îles chocolat » ? La visite de Diogo Vaz est incontournable sur l’île, et la lecture de cette interview devrait vous donner envie de satisfaire votre curiosité !

Quel est le début de votre histoire avec la roça ?

Tout a commencé en 2014, lorsque nous décidons de nous lancer dans la filière cacao à São Tomé. Nous avons tout de suite fait le pari de replanter des espèces endémiques pour produire le meilleur cacao possible. Le tout en collaboration avec les communautés agricoles environnantes.

La roça Diogo Vaz
La roça Diogo Vaz

J’imagine qu’au-delà de produire un excellent cacao, l’aspect social est important pour Diogo Vaz ?

L’aspect social est au coeur de notre projet. Il faut savoir que la filière cacao est totalement déséquilibrée : le cacao est produit en Afrique, mais les prix sont fixés en Europe. Notre pari avec Diogo Vaz, c’est de montrer qu’il est possible de produire du cacao ici, à São Tomé, dans des conditions de travail décentes.

Cabosses de cacao - Diogo Vaz
Cabosses de cacao – Diogo Vaz

Combien de personnes travaillent dans la plantation ?

En tout, nous avons 250 collaborateurs, avec des métiers très différents : cueilleurs, menuisiers, responsables des machines… Nous essayons de permettre à tous de vivre un peu mieux grâce à la roça. D’ailleurs, le développement de la roça  permet de soutenir tout ce qui entoure la plantation, comme l’école ou la clinique. Si tout le monde ne travaille pas pour Diogo Vaz, le développement de la plantation est important pour cette région de l’île.

Le séchage des fèves de cacao chez Diogo Vaz
Le séchage des fèves de cacao chez Diogo Vaz

Peut-on dire que Diogo Vaz est une chocolaterie « beans to bar » ?

En effet, tout est fait ici à São Tomé, de la production des cabosses jusqu’à la confection de la tablette de chocolat. De la récolte au produit final, nous sommes capables de tracer l’origine de chaque fève de cacao. Nous maîtrisons ensuite la fermentation, le séchage, la torréfaction et enfin la transformation du cacao en chocolat. Nous voulons offrir aux consommateurs l’essence de nos précieuses fèves de cacao, comme on travaille un grand vin.

Quelles sont les grandes étapes pour la fabrication du chocolat à Diogo Vaz ?

D’abord, on récole les cabosses, qui contiennent les fèves. La récolte est manuelle, pour ne pas endommager les arbres. Les cabosses sont ensuite ouvertes dans notre atelier. Les fèves vont alors fermenter pendant plusieurs jours, enroulées dans des feuilles de bananier et enfermées dans des caisses de fermentation en bois. Ensuite, les fèves vont sécher sur de grands séchoirs pendant une autre semaine. Ce n’est que lorsqu’elles sont bien sèches que nous pouvons broyer les fèves pour ne garder que la chair. On mélange alors le cacao au beurre de cacao et au sucre, et le tout se transforme alors en chocolat. Il n’y plus maintenant qu’à mouler le chocolat et le déguster !

La pépinière Diogo Vaz
La pépinière Diogo Vaz

L’écologie et le « bio » sont-ils au coeur de vos préoccupations ?

L’ensemble de la plantation est certifiée « Agriculture biologique ». Depuis le départ, nous faisons tout pour renforcer les cacaoyers existants grâce à de nombreuses opérations de « replanting ». Enfin, nous développons également une pépinière avec plusieurs variétés. La volonté est de mettre en avant des variétés endémiques comme l’amelonado, le trinitario ou encore le catongo. Sur la plantation, on trouve également du poivre, de la vanille ou encore des plantes médicinales comme l’ylang-ylang. Le tout dans un cadre raisonné, sans additif ni engrais chimique.

Chambres d'hôtes de la roça Diogo Vaz
Chambres d’hôtes de la roça Diogo Vaz

Où trouver les chocolats Diogo Vaz sur l’île ?

Vous pouvez vous rendre dans notre boutique, située au 1001 Avenida Marginal 12 Julho, à Sao-Tomé. Il est également possible de visiter la plantation. Nos équipes vous accueilleront avec plaisir. La plantation se trouve à l’ouest de l’île, entre Neves et Santa Catarina. Depuis peu, vous pouvez aussi passer la nuit chez nous. En effet, nous venons d’ouvrir plusieurs chambres d’hôtes prêtes à vous accueillir pour découvrir toutes les merveilles de la plantation ! Les prix vont de 45 à 65€ la nuit, avec salle de bain privée et petit-déjeuner inclus. Tous les produits que vous mangerez chez nous sont issus de la roça, avec jus de fruit naturel à volonté. A bientôt !

Pour en savoir plus sur Diogo Vaz et réserver une chambre :



Rédaction : Stéphane