Pour vous déplacer comme vous le souhaitez à São Tomé, louer une voiture est la solution la plus simple et économique, comparée à la visite avec une guide. Sur place, vous pourrez aussi emprunter les taxis que vous croiserez tout au long de votre voyage.

Louer une voiture à São Tomé : le plus simple

Louer une voiture est l’idéal pour être autonome tout au long de votre séjour à São Tomé. Pour nos vacances, nous sommes passés par la compagnie São Férias. C’est une compagnie sérieuse avec laquelle il est facile d’échanger, avant le départ et sur place.

Notre choix s’est porté vers un 4×4 pour être à l’aise partout et cela nous a coûté 35€ par jour (875 dobras). Nous avons récupéré le véhicule dès notre sortie de l’aéroport. Il est aussi possible de louer une moto. Dans ce cas faites attention à ce que le casque soit bien compris dans la location.

L’état des routes à São Tomé

Vous comprendrez vite pourquoi nous vous avons conseillé la location d’un 4×4 en arrivant à São Tomé ! Les trous sont nombreux hors des 3 routes principales de l’île. De ce fait, la vitesse moyenne sur l’île est basse, entre 40km/h et 50km/h en moyenne. Cependant, il est souvent difficile de dépasser les 20km/h à cause de l’état de la route.

Sur plus de 1000 kilomètres de route que comporte l’île, à peine 1/4 est goudronné. Cela vaut surtout pour les 3 routes principales. Celles qui depuis São Tomé vous emmènent à Santa Catarina, à Porto Alegre et à Monte Café (au centre). Ce sont les trois routes nationales, et elles sont bien entretenues.

Mais il arrive que la route comporte beaucoup de trous (autour de Lagarto par exemple). Parfois même, la route n’est plus goudronnée du tout, notamment vers le sud de São Tomé.

Précautions à prendre en voiture à São Tomé

Bien sûr, ayez toujours vos papiers avec vous en cas de contrôle. Si l’ambiance sur l’île est chaleureuse, évitez de perdre du temps pour un oubli.

Les routes, dont l’état s’améliore d’années en années, sont aussi le terrain de jeux des enfants. Vous croiserez également beaucoup de santoméens à pieds, mais aussi des animaux en liberté (chiens errants, poules, cochons). Alors conduisez prudemment pour éviter l’accident !

N’hésitez pas à prendre en voiture les habitants que vous croiserez sur la route. Ils sauront vous enrichir de nombreuses anecdotes et histoires sur São Tomé. Surtout si vous comprenez le portugais.

Faire le plein d’essence à São Tomé

Faire le plein en dehors de São Tomé n’est pas évident. Le plus simple est donc d’être prévoyant. L’île étant petite, nous n’avons fait que 2 pleins sur nos deux semaines à São Tomé. La station essence de la capitale se trouve Rua do Angola, à quelques mètres de la Banque Centrale. Un employé de la station fait le plein pour vous, pour 1€ le litre en juillet 2018.

Prendre un taxi : une alternative à la location ?

Les taxis collectifs

A São Tomé, vous croiserez partout ces voitures jaunes : ce sont des taxis, comme à New-York. Ils se rassemblent autour du marché de São Tomé et donnent à ce dernier son ambiance toute particulière. Ce sont des taxis collectifs, des voitures ou des minibus. Vous les reconnaîtrez facilement à leur couleur jaune vif, et les entendrez arriver. Les santoméens adorent klaxonner pour n’importe quelle raison.

Attention à deux choses si vous choisissez les taxis pour vous déplacer. Ils ne démarrent que lorsqu’ils sont complets donc soyez patients, et ils n’ont parfois pas de compteur. Vérifiez donc avec le conducteur le montant de votre course. Comptez entre 50 et 100 dobras (2 et 4€) pour faire les 8km qui séparent l’aéroport du centre de São Tomé.

Les motos taxis

C’est peut-être le moyen de transport préféré des habitants de São Tomé. Les motos taxis sont partout sur l’île, de jour comme de nuit. Mais attention, il est rare que le conducteur porte un casque ou en propose un à son passager. Alors si vous ne souhaitez pas prendre de risque pendant vos déplacements à moto, prenez un casque avec vous.

Vous souhaitez maintenant en savoir plus sur les activités à faire et à découvrir à São Tomé-et-Principe ? Rendez-vous sur notre itinéraire pour découvrir  São Tomé et les autres îles de l’archipel.



Rédaction : Stéphane